Hydratation et running : 5 erreurs à éviter !

Odyssea - Newsletter - News 3 - Courmayeur - Feat Image

Une bonne hydratation est l’alliée numéro 1 du running…. Vous pensez tout savoir sur le sujet ? Notre partenaire hydratation, Courmayeur, a identifié conseils essentiels pour être bien hydraté.e et rester au top pendant la course !

1. Penser à boire régulièrement, plutôt que de boire beaucoup juste avant l’effort

La situation

Avant un entraînement ou une course, vous vous hydratez en grande quantité. Mais une fois en mouvement, vous avez l’impression que cela vous surcharge et vous ralentit. Pourtant, vous l’avez entendu des dizaines de fois : « Il faut s’hydrater avant de courir ! »

Le conseil

Bien s’hydrater est une attitude au quotidien. Les besoins hydriques d’un adulte sont au moins de 2 litres par jour, dont 20% apportés par les aliments. En moyenne, il est conseillé de boire 1,5 litre d’eau par jour… réparti sur toute la journée !

Lorsque vous préparez un entraînement ou une course, pensez à bien vous hydrater dès la veille au soir. Il est conseillé de boire entre 500 et 300 ml d’eau dans les trois heures qui précèdent l’effort. Nous vous conseillons d’espacer les moments d’hydratation et de boire avec parcimonie. À chaque prise, quelques gorgées suffisent pour profiter des bienfaits de l’hydratation. L’inverse pourrait créer des troubles de l’estomac, une baisse de la cadence, voire des malaises pendant l’effort.

2. Ne pas attendre d’avoir soif pour boire !

La situation

Vous savez qu’il faut boire, mais vous attendez d’avoir soif pour vous hydrater. Boire sans en avoir envie, quel intérêt ? La plupart du temps, vous n’y pensez pas, et vous trouvez d’ailleurs cela contraignant.

Le conseil

Pendant l’effort, buvez quelques gorgées toutes les 10-15 minutes. Cela sera plus profitable pour l’organisme.
De manière générale, il faut éviter d’avoir soif, car c’est un signe que notre corps est déjà en état de déshydratation. Soyez à l’écoute des besoins de votre corps et buvez régulièrement au cours de la journée, surtout lorsque vous faites un effort physique.
Il est important de boire avant, pendant et après l’effort, et même pendant la nuit qui suit !

Comme nous l’avons expliqué plus haut, il est conseillé d’absorber entre 500 et 300 ml d’eau dans les trois heures qui précèdent l’effort.
Dans les heures qui suivent la course, buvez bien pour récupérer. Il y a une astuce pour repérer si l’hydratation a été bonne durant la journée : l’urine doit être claire et inodore. Si ce n’est pas le cas, il peut s’agir d’un manque d’hydratation.
Pour optimiser votre hydratation pendant la course, il est conseillé de consommer une eau au pH neutre (autour de 7), et riche en minéraux, comme l’eau de Courmayeur, distribuée lors des courses Odysséa. En effet, lorsque l’on court, notre corps perd de l’eau et des minéraux.

Odyssea - Newsletter - News 3 - Courmayeur - 02

3. Hydratez-vous toute l’année quelle que soit la saison, notre corps a besoin d’eau même en hiver !

La situation

En hiver vous avez moins soif et vous vous hydratez bien moins. Normal, vous avez l’impression de moins transpirer !

Le conseil

En hiver comme en été, il est important de s’hydrater, encore plus lorsque l’on produit un effort physique ! En hiver, le corps compense le froid arrivé dans les poumons lors de la respiration, il transpire pour se réchauffer, on perd donc de l’eau. Il est recommandé de boire quelques verres d’eau avant de partir, et, pour un footing plus long, de prendre de quoi s’hydrater en route.

4. Ne pas être trop couverte, inutile de porter des vêtements chauds !

La situation

Quelle que soit la saison, vous n’aimez peut-être pas courir à découvert. De plus, vous avez lu quelque part que cela permet de bien transpirer, ce qui encourage la perte de poids.

Le conseil

Hiver comme été, optez pour des vêtements en matière technique, qui privilégient l’évacuation de la transpiration. Il est possible d’en trouver aujourd’hui à des prix abordables. N’hésitez pas à investir dans du matériel de qualité : cela vous évitera la surchauffe et les coups de froid. Et pour bien compenser la sudation, hydratez-vous !

Odyssea - Newsletter - News 3 - Courmayeur - 01

5 : Soyez attentifs aux signaux de déshydratation

La situation

Vous décidez de courir en pleine chaleur à votre pause déjeuner, sans avoir pris la peine de vous préparer et de vous adapter, ou de boire suffisamment.

Le conseil

Il est bien évidemment recommandé de courir aux heures les plus fraîches de la journée (le matin ou en fin de journée), et d’adapter l’intensité de l’entrainement au niveau de chaleur. Voici quelques signes qui peuvent vous alerter et être symptomatiques d’une déshydratation :

Fatigue, lassitude.
Confusion, troubles de la conscience.
Sensation de soif intense pendant l’effort.
Jambes lourdes.
Essoufflement.
Douleurs musculaires, tendinites, entorses…

Soyez à l’écoute de votre corps et attentifs à ces signes.

Voilà, vous avez toutes les informations pour une hydratation optimale avec Courmayeur durant votre prochaine course Odysséa et tous les entraînements.

Courmayeur, eau minérale naturelle riche en minéraux, qui contient du calcium et du magnésium : une bouteille de 1.5l de Courmayeur = 100% des besoins quotidiens recommandés en calcium (Valeur Nutritionnelle de Référence = 800 mg/ de calcium par jour -UE 1169/2011) à 0 calorie !

www.eau-courmayeur.com

Rejoignez la communauté Courmayeur sur Facebook : www.facebook.com/eaucourmayeur

3 Comments

  1. Avatar Florent sur 17 octobre 2018 à 10 h 06 min

    Article très intéressant…qui apporte de bons conseils pour bien s’hydrater.

    En revanche, pourquoi ce sponsor propose quelques petits gobelets au ravitaillement des 5km de la course ?
    Pour être en ligne avec les recommandations de cet article, il serait intéressant de donner des petites bouteilles pour s’hydrater tout au long des 10 kilomètres… (avec des poubelles de recylage de PET, tous les 500m, bien entendu…)

  2. Avatar Laurent sur 17 octobre 2018 à 10 h 17 min

    Bonjour je préfère Contrex comme eau !!
    Cordialement Laurent

  3. Avatar COLLOMB sur 17 octobre 2018 à 21 h 18 min

    merci pour ces conseils
    et à bientôt à Cannes dans deux semaines
    sportivement

    roland

Laissez un commentaire